Du bel ouvrage...
L'hôtel des postes, a été construit entre 1913 et 1926 suivant les plans de l'architecte Henri Tarlier.  La première guerre mondiale interrompt les travaux qui reprendront en 1919 avec difficultés. La conjoncture économique n'est plus favorable a hotel_des_postesune telle construction.  Le maire, Henri Laudier va "batailler" pendant 12 ans pour faire aboutir le projet.

A la place de la mairie...

Initialement, les Postes, Télégraphes et Téléphones (les PTT) devaient s'installer dans la caserne Condé (plus haut dans la rue Moyenne). Les négociations avec le ministère de la Guerre n'aboutissant pas, une convention fut signée entre l'état et la commune pour construire un bâtiment dédié.
L'emplacement choisi fut celui de l'ancienne mairie (voir carte postale), celle-ci ayant été transféré dans le palais des Archevêques fin 1905 après la séparation de l'église et de l'état.  La nouvelle poste occupera donc l'espace compris entre la rue de la Monnaie, la rue Moyenne et la rue Michel de Bourges.

Apparence trompeuse...

L'architecte a volontairement choisi le style néo-gothique afin d'évoquer les périodes fastes de la cité (les 14 et 15ème siècles, palais Jacques Cœur, Hôtel des Échevins, etc.). L'apparence trompeuse fait croire au badaud non averti que cet édifice est de même facture que le palais du Grand Argentier.

Et le square...

Un petit square ombragé jouxte le bâtiment. Une très belle statue de Louis XI, roi de France né à Bourges, trône en  son  centre. Ce roi a jeté les bases de l'institution postale au XVème siècle, c'est donc probablement à ce double titre qu'il occupe cet emplacement , mais ce ne fut pas sans quelques pérégrinations.  En effet ce bronze commis en 1884 par Jean Baffier, sculpteur berrichon, a voyagé. D'abord placé dans la cour du musée du Berry, puis sur la place de Berry, derrière le palais Jacques Cœur, il fini sa course en 1926 au milieu du square de la poste. Dans les années 80 il est relégué au fond du square, mercantilisme oblige il fallait faire de la place pour la terrasse d'un "bistrot"(?!).  En 2006  il retrouve son point de chute d'origine, où souhaitons qu'il  y restera le plus longtemps possible.

Pour la petite histoire...

poste_et_mairie

Pour l'anecdote, le platane qui se trouve au bord du square de la mairie est toujours la aujourd'hui, le temps lui a profité, on le voit très bien sur la photo. Il fut, cependant probablement déplacé le temps des travaux.

Les photos ci-dessous montrent des détails, dignes des plus beaux édifices de la renaissance, qui pourtant sont de purs produits du XXème siècle.

sculpture_la_poste1

 

 

 

 

 

 

  sculpture_la_poste2

 

Sources : Ministère de la Culture, Site ville de Bourges, Office du tourisme, Bourges Pas à  pas de R. Richet.