... Avant l'an mille s'appelait la rue des Toiliers, nom venant des marchands de toiles, majoritaire dans cette rue. La tradition voulait que l'on se regroupe par corps de métier dans un même quartier . Le nom a évolué avec le temps, il est fait mention à partir de 1581 de la rue des Toiles.
Elle prendra le nom actuel sur décision du conseil municipal en février 1914. Ce nom vient de Guillaume Pellevoysin "maistre maçon" renommé au XVIème siècle. Cet architecte a d'abord travaillé à Rouen de 1476 à 1509, se faisant appelé Guillaume de Bourges. On lui attribue de nombreux ouvrages, la reconstruction de la tour nord dites "tour de Beurre", la construction de l'hôtel-Dieu, de l'hôtel Cujas (Salvi à l'origine) et de l'église Saint-Bonnet.
On lui attribue également l'édifice qui abrite la Caisse d'Epargne depuis 1927, mais il  n'y a à ce jour, aucune preuve formelle. Ce bâtiment à été construit de décembre 1512 à mars 1514 sur un terrain acheté à la famille de La Berthomière, grande famille berruyère, par Etienne Jaupitre. Cette reconstruction fait suite au grand incendie du 22 juillet 1487, dit " de la Madeleine". Etienne Jaupitre était marchand drapier, il fut également échevin en 1519 et 1520.
La carte postale est antérieure à 1927, on peut voir qu'un marchand de vin en gros occupe les lieux avant la Caisse d'Epargne.  On peut constater sur la photo que des travaux ont réhabilités le bâtiment, les fenêtres à meneaux en sont un exemple.
Cette rue a subi ses derniers travaux d'élargissement en 1928. La boutique à droite de la banque était une boucherie chevaline.
Sources : Témoignages, Bourges pas à pas de R. Richet, édition de 1988 de l'université populaire du Berry "1487 la vieille ville en flammes".

Caisse_d_pargne
Cliquez sur l'image pour avoir une vue plus confortable...