La question est d'actualité puisque l'on trouve quelques articles dans la presse ou sur Internet qui utilise le substantif hanneton"hanneton" au lieu "d'asneton". A l'oreille tout le monde y trouve son compte et il est vrai que l'on pense  immédiatement à l'insecte.

Mais je pense que l'acception "hanneton" est erronée, et pour cause, quel rapport entre ce charmant coléoptère phytophage et les habitants d'Asnières. J'ai beau chercher, je ne trouve pas.

360px_Les_Tr_s_Riches_Heures_du_duc_de_Berry_f_vrierAu XIXème siècle était organisé des campagnes de hannetonnage consistant à détruire en masse cet insecte déclaré nuisible de la larve à l'adulte. Il y en a peut-être eu à Asnières, mais ni plus ni moins qu'ailleurs et de là  à adopter son nom pour désigner les habitants du village??!!

En revanche la filiation entre Asnières et un asneton est plausible.  Le dictionnaire de  Jean Nicot "thresor de la langue françoyse", datant de 1606 précise qu'un asnier est celui qui conduit les ânes. Un autre dictionnaire,  celui  de l'ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXème au XVème siècle de Frédéric Godefroy , datant de 1881 défini l'asneton comme le petit de l'âne ou ânon ou encore asnichon. Ce merveilleux dictionnaire donne également la définition d'asnière : sm (substantif féminin) c'était tout simplement une étable à âne. Et de préciser " c'est de la que tant de villages de France ont pris le nom d'Asnières".

On peut voir sur la gravure du mois de février des Très Riches Heures du duc de Berry datant du début du XVème siécle, au second plan, un âne de bât.  Ce qui laisse à penser que l'animal est courant dans nos campagne. Le mois de septembre en fait apparaître  trois (celui  de  l'arrière semblant plutôt être un cheval) utilisés pour le transport du raisin.

Le doute n'est plus permis, le gentilé d'Asnières est bien asneton. Depuis la nuit des temps le361px_Les_Tr_s_Riches_Heures_du_duc_de_Berry_septembre Berry est connu et reconnu comme une terre d'élevage, ovins, bovins, chevaux et ânes. L'élevage de mouton à Asnières était important au XIXème siècle pour disparaître au début du XXème siècle. Le coût de la laine n'était plus rentable, la concurrence était déjà rude à cette époque annonçant la société de consommation. L'élevage des ânes à Asnières est antérieur et doit remonter probablement au milieu du moyen-âge. Bien adaptés au travail sur les petites parcelles comme on en trouvaient à Asnières, c'était l'animal à tout faire. Ces braves animaux ont du transporter nombre de matériaux pour la construction de la cathédrale et autres édifices alentour. Était-ce des Grands noirs du Berry. Peu probable, la présence de cette espèce semble assez récente, XVIII ou XIXème siècle seulement et elle viendrait d'Algérie ou d'Espagne où une race très proche est recensée.

imagesane_qui_ritEn conclusion l'étymologie d'Asnières puise certainement son origine dans l'élevage des ânes et ses habitants sont assurément des asnetons, autrement dit des petits ânes; et il n'y a aucune raison de rougir de cette origine. L'âne est loin d'être idiot,  plutôt têtu comme certains habitants d'Asnières que je connais et dont je suis. Asneton est bien plus original qu'asniérois ou asniéroise. Et ce doux nom d'asneton sonne bien à l'oreille et fleure bon  la campagne berrichonne...mais n'oublions pas nous sommes aussi des berruyers.

Sources : Encyclopédie de Bourges, dictionnaire de Nicot, dictionnaire de Godefroy, Asnières découverte en cheminant mémoires d'âsnes hier, les Très Riches Heures du duc de Berry.